facebook icon
youtube icon
youtube icon
LES MAISONS DU VOYAGE
Nouvelle-Calédonie
Voyages en Nouvelle-Calédonie
Carnet pratique

Le spécialiste du voyage en Nouvelle-Calédonie

La Maison de l’Océanie a sélectionné pour vous les meilleures offres de voyages en Nouvelle-Calédonie. Laissez-vous envoûter par ces terres à la beauté ravissante, ces lagons turquoise, ces fonds marins exceptionnels, ces montagnes mystérieuses et ces étendues encore vierges pour un séjour en Nouvelle-Calédonie hors du commun. Imprégnez-vous de cette chaleur entêtante, de cette nonchalance insulaire et de ces couleurs enivrantes, qui seront autant de souvenirs impérissables de votre voyage en Nouvelle-Calédonie. Tandis que sur la côte ouest le paysage des ranchs des cow-boys contraste avec le monde urbain de Nouméa, la côte est, plus verdoyante, est considérée pour être le pays kanak, plus traditionnel. Ce sont autant d’ambiances qui se côtoient, à explorer sans modération lors d’un séjour en Nouvelle-Calédonie. Puis Immergez-vous dans un décor de carte postale sur ces îles à la beauté originelle, subtile mélange entre eau cristalline, cocotier et légendes kanak : complétez votre voyage en Nouvelle-Calédonie par une extension dans les îles Loyautés. Enfin, l’incontournable île des Pins, immense réserve marine cerclée de pins colonnaires et de sublimes plages de sable blanc côtoyant un lagon à la beauté quasi surnaturelle, terminera en apothéose votre séjour en Nouvelle-Calédonie.

Nos premiers prix

Circuits en Nouvelle-Calédonie Découvrez tous nos circuits pour cette destination

Extensions en Nouvelle-Calédonie Découvrez tous nos extensions pour cette destination

* Prix à partir de, sous réserve de disponibilité, voir conditions particulières sur la fiche produit
Nouvelle-Calédonie

 

ACHATS

Vous pouvez rapporter des objets artisanaux : statuettes et sculptures en bois, haches ostensoirs, masques mélanésiens, objets lapidaires fabriqués à partir des roches du Caillou, colliers de coquillages, coraux, chapeaux en palmes tressées... A Nouméa, vous trouverez ces objets à des prix abordables dans les boutiques de souvenirs « curios » ainsi que dans les galeries le long de la place des cocotiers.Vous trouverez des tissus colorés (manous pour « faire la coutume »), des paréos, des « robes mission », des T-shirts et des chemises dans les boutiques autour de la gare routière et dans le Chinatown de Nouméa.De Pouébo à Hienghène, le long de la côte Est, vous trouverez également des petits présentoirs munis d’un auvent pour la vente de produits artisanaux.

BAGAGES

Vos bagages enregistrés ne doivent pas excéder 23 kg pour les vols internationaux et 20 kg pour les vols intérieurs (possibilité de 50 kg avec supplément) ; prenez de préférence une valise ou un sac solide qui devront impérativement être fermés à clef ou munis d'un cadenas pour tous les trajets (avion, train…).
Les contrôles de sécurité sont longs et stricts dans les aéroports. Lors des transports aériens, ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable, comme vos médicaments (comprimés et gélules ; pour les médicaments liquides : insuline, sirops… vous devrez présenter une ordonnance à votre nom ou une attestation) ; ne gardez aucun objet pointu (couteau, ciseaux…), ni briquet ou allumettes, ils seraient confisqués avant l’embarquement et jetés. Des mesures de restriction s’appliquent également aux liquides, aérosols, gels et substances pâteuses, contenus dans les bagages de cabine : vous devez lors des contrôles de sûreté présenter séparément dans un sac plastique transparent fermé de 20 cm x 20 cm, vos flacons et tubes de 100 ml maximum chacun ; ce sachet peut contenir plusieurs objets. Les dimensions de votre bagage à main ne doivent pas excéder : 56 cm x 36 cm x 23 cm pour 5 kg pour les vols internationaux, et 45 cm x 35 cm x 20 cm pour 3kg pour les vols intérieurs. Vérifiez bien le format des valises de cabine : beaucoup de modèles dépassent les dimensions mentionnées ci-dessus et seront automatiquement mis en soute.

BOISSONS

Les boissons favorites des Calédoniens sont certainement la bière et le vin. On trouve en Nouvelle-Calédonie quelques bières d’importation mais la vedette incontestée est la bière Number One, brassée sur place.Les vins sont des vins d’importation australiens, néo-zélandais et français en majorité. Pour une expérience couleur locale, goutez au kawa ou kawa-kawa, boisson traditionnelle dans la partie mélanésienne du Pacifique Sud, à base de racines de poivrier sauvage. D’aspect terreux, elle est légèrement euphorisante et relaxante. Le mieux est d’y goûter en tribu, car la partager est un signe d’amitié, mais on trouve aussi des préparations instantanées dans les supermarchés (alors qu’en métropole, il est considéré comme un stupéfiant et interdit à la vente!).

CHANGE et MONNAIE, ARGENT

Il s’agit du Franc CFP (Communauté Française du Pacifique) dont la parité par rapport à l’Euro est fixe (1000Fcfp = 8,38 Euros). Le change entre Euros et FCFP est gratuit. Des distributeurs de billets sont disponibles sur l’ensemble du territoire. Il vous est toujours toutefois conseillé de vous munir d’espèces pour régler votre hébergement ou vos sorties dans l’intérieur et les Iles. En effet, certains gîtes et excursionnistes n’acceptent pas les cartes bancaires ou les chèques de voyages.

CLIMAT

La Nouvelle-Calédonie jouit d’un climat tempéré de type tropical océanique. Le climat est tempéré et ensoleillé. La saison chaude ou été austral s´étale de mi-novembre à mi-avril. C´est la période la plus chaude mais aussi la plus arrosée, avec des températures allant de 25 à 27 °C et des risques de cyclones.
La saison fraîche, plus sèche, s´étend de mi-mai à mi-septembre. Les températures s´élèvent alors de 20 °C à 23 °C le jour.

CUISINE

La cuisine de Nouvelle-Calédonie est à l’image du territoire : métissée. Il est aisé de manger typiquement français, mais aussi indonésien, vietnamien et chinois, surtout à Nouméa. Le bougna, plat mélanésien, pourrait néanmoins faire office de plat officiel tant il est renommé. C’est le plat qui vous sera le plus souvent proposé si vous séjournez en tribu (voir la rubrique « Hébergement »). Composé de viande ou de poisson au lait de coco, l’igname, de taros et de patates douces, ce ragoût est traditionnellement cuit à l’étouffée dans des feuilles de bananier enfouies dans un four de pierres chaudes enterrées.
Côté viandes, le cerf est un mets prisé en Grande Terre. Il se cuisine de différentes façons : en civet, en brochettes ou en salade. La roussette, version calédonienne de la chauve-souris, est un mets apprécié dans les tribus et se déguste essentiellement en ragoût. Le bœuf calédonien est généralement d’excellente qualité. Côté poissons et fruits de mer, évidemment, c’est le bonheur ! On se délecte d’une grande variété de poissons consommés crus (ah ! le sashimi de thon !) et de crabes, crevettes, langoustes et coquillages. Les « légumes » les plus fréquents sont le taros, l’igname et la patate douce mais on trouve aussi des tomates et autres légumes dont nous avons l’habitude en Europe. Parmi les fruits que l’on trouve régulièrement sur les marchés, citons l’ananas, la mangue, l’avocat, le fruit de la passion, le citron et l’orange. La papaye est généralement consommée verte, râpée et assaisonnée en salade, pour accompagner les plats. Les achards de légumes se trouvent souvent en bonne place sur les tables.

DOUANE et QUARANTAINE

Peuvent être importés sans droits de douane : 200 cigarettes ou 50 cigares ou 250 g de tabac ; une bouteille d'alcool ; 500 g de café, 100 g de thé ; 50 g de parfum. Argent en espèces : toute somme supérieure à 6500 € doit être déclarée. Sont formellement interdits d'entrée : armes à feu, munitions, stupéfiants, animaux vivants, plantes vivantes. Sont formellement interdits, entrée ou sortie : produits provenant d'espèces menacées (par exemple coraux, écaille de tortue, os ou ivoire de baleine...). Toutes marchandises exportées d'une valeur dépassant 250 €.

DROGUE

La lutte contre les trafics illicites de stupéfiants constitue l'une des priorités d'action de la douane. Les contrôles sont courants et les peines encourues sont lourdes. La police intensifie ses actions à la mesure de cette recrudescence.

ELECTRICITE

Le courant est distribué en 220V. Les prises sont de type française.

HEURE

Trois fuseaux horaires traversent l’Australie d’ouest (Perth) en est (Sydney / Canberra / Melbourne).
En Australie Orientale (Sydney), en hiver le décalage est de + 10 heures par rapport à l'heure française et en été, de + 8 heures. Lorsqu’il est 12h00 à Paris, il est 22h00 à Sydney en hiver et 20h00 en été.
En Australie centrale (Ayers Rock, Darwin et Adélaïde), en hiver, le décalage est de + 9 heures 30 par rapport à l'heure française et en été, d + 7 heures 30. Lorsqu’il est 12h00 à Paris, il est 21h30 à Ayers Rock en hiver et 19h30 en été.
En Australie Occidentale (Perth), en hiver le décalage est de + 7 heures par rapport à l'heure française et en été, de + 6 heures. Lorsqu’il est 12h00 à Paris, il est 19h00 à Perth en hiver et 18h00 en été.

INTERNET

À Nouméa, on trouve quelques cybercafés. Compter tout de même près de 7€ l'heure de connexion. Les hôtels et certains cafés de Nouméa sont équipés en wifi. En dehors de Nouméa, on trouve peu de cybercafés. On en trouve à La Foa, Bourail, Koné et Lifou.

LANGUE

Le français est la langue officielle, parlée par la quasi-totalité de la population. Ce français s'est enrichi de mots d'origine mélanésienne, polynésienne, mais aussi asiatique. Il existe un grand nombre d’expressions caldoches, à découvrir notamment dans la BD humoristique La Brousse en folie, de Bernard Berger. Parallèlement, une trentaine de dialectes kanaks sont couramment utilisés et, dans les zones rurales, les gens communiquent entre eux dans la langue de leur tribu et du clan.

LETTRES

Par avion, une lettre met de 5 à 7 jours pour arriver en métropole, il vous en coûtera 1OO FCFP. Les timbres (qui sont magnifiques par ailleurs) sont vendus à la poste, dans les magasins, les bureaux de tabac, les librairies et quelques hôtels.

POURBOIRES

La pratique du pourboire se pratique de la même façon qu'en métropole.

 

SANTÉ

Aucun vaccin n'est obligatoire, mais il est conseillé d'être à jour de ses vaccinations universelles : diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomélyte, hépatite B. L’équipement sanitaire est d’un excellent niveau. On trouve des hôpitaux publics à Nouméa, Poindimié et Koumac, sur Grande Terre. En brousse, s'adressera plutôt à des dispensaires et des médecins privés. Entre décembre et avril, les moustiques sévissent et peuvent transmettre la dengue, qui nécessite une consultation médicale. Protégez-vous avec des répulsifs. Hormis la dengue, transmise par une variété de moustique diurne dont il faut se protéger à la saison chaude avec des répulsifs, aucune maladie tropicale majeure n’est à signaler. Le paludisme n’existe pas en Nouvelle-Calédonie. À la plage, attention aux coupures de coraux, mais aussi à certains poissons et coquillages venimeux. On sortira donc chaussé. Au restaurant, attention à la ciguatera (ou « gratte »), une maladie toxique transmise par certains poissons des mers tropicales. Les ressortissants de l’Union européenne sont couverts par la sécurité sociale, comme en France. Cependant, il peut être avantageux de contracter une assurance de voyage qui couvrira, entre autres, vos soins de santé et votre rapatriement éventuel.

SAVOIR-VIVRE

Soyez ouverts et conciliants. Les relations sociales en Nouvelle-Calédonie  sont généralement très décontractées. En brousse et dans les îles, n’oubliez pas de demander l’autorisation du chef de tribu si vous entrez sur ses terres. De même, mieux vaut avoir l’autorisation du propriétaire avant de pénétrer des propriétés privées.

SÉCURITÉ

Il n'y a a priori aucun risque. La Nouvelle-Calédonie est une destination touristique sûre. Cela ne dispense pas pour autant de prendre les précautions d'usage. Il est prudent d’éviter de se promener tard dans la nuit dans les rues de Nouméa, de circuler en voiture la nuit, surtout le week-end, les Calédoniens ayant tendance à faire la fête - et à alcooliser leurs sorties - plus que de mesure... Si vous plongez, prenez garde aux tricots rayés (serpents marins noirs et blancs) dont la morsure peut être mortelle. Ils n’attaquent que si on les provoque. Attention aussi au poisson-pierre, au poisson-lion et à la rascasse volante.

TÉLÉPHONE

Depuis la France vers la Nouvelle-Calédonie : 00 (international) + 687 (indicatif de la Nouvelle-Calédonie) + numéro du correspondant.
- Depuis la Nouvelle-Calédonie : 00 + 19 + indicatif du pays (33 pour la France, 32 pour la Belgique, 41 pour la Suisse).
- Téléphone mobile : il est possible d’utiliser son mobile métropolitain, mais renseignez-vous bien sur les coûts auparavant. Sinon, le mieux est d’acheter une « carte liberté » à l’Office des postes et télécommunications de Nouméa. Valable 90 jours, cette carte SIM est créditée d’un nombre de minutes limitées est à insérer dans votre portable pour vos appels locaux ou internationaux.
- Renseignements téléphoniques : 10-12 (gratuit).
L'OPT a passé des accords de roaming avec Orange, SFR et Bouygues Télécom. On peut donc utiliser son portable sur place... mais attention à la note ! On peut aussi acheter une carte SIM locale, ou bien encore une carte téléphonique prépayée (1 000 ou 3 000 FCFP, soit 8,40 ou 25,10 €). Ces cartes sont en vente dans les bureaux de poste, de tabac et dans les supermarchés

VÊTEMENTS

Les vêtements de coton léger (T-shirts, polos, shorts,…) sont les plus utilisés, il est important de se sentir à l’aise. Emportez également un imperméable ou K-Way, quelques lainages (soirées fraîches en hiver) ainsi qu’une tenue correcte pour la ville le soir (discothèques, restaurants, …). Prévoyez des chaussures fermées pour la randonnée, des sandales en caoutchouc (ou vieilles baskets) si vous allez sur le récif car le corail est très coupant. N’oubliez pas votre maillot de bain (attention le monokini est interdit en dehors de certaines plages de Nouméa), une crème protectrice, un chapeau et des lunettes de soleil.

VISA ET FORMALITE D'ENTREE

Pour les citoyens de nationalité française, une carte d’identité pourrait suffir pour se rendre en Nouvelle-Calédonie. Néanmoins, le passeport est obligatoire pour le trajet qui est toujours via un autre pays nécessitant un passeport.