facebook icon
youtube icon
youtube icon

Nos expositions

Située dans le périmètre de Saint-Germain-des-Près à Paris 6ème, La Maison de l'Océanie est une véritable fenêtre ouverte sur l'Océanie, avec une chorégraphie bien rôdée qui déroule tout au long de l'année des expositions consacrées à l'histoire et aux artistes de l'Océanie.

Nos expositions sont en accès libre du lundi au samedi, de 10h à 19h, alors découvrez-les sans tarder.

Notre programmation se retrouve dans nos rencontres culturelles qui proposent forum, conférences et ateliers permettant d’aborder avec un nouveau regard les différents aspects des destinations. Une façon de découvrir un pays avant mais aussi après votre voyage.

 

N'hésitez pas à consulter régulièrement nos sites internet et à vous inscrire à notre newsletter. Vous serez ainsi certain d’obtenir toutes les informations concernant notre programmation.

Tel : 01 70 36 35 40
Par mail : conferences@maisondeloceanie.com
La Maison de l'Océanie - 90 rue Bonaparte 75006 Paris

Découvrez toutes les rencontres culturelles de La Maison de l'Océanie.

Exposition 2015

Femmes du Monde
Du 2 mars 2015 au 6 juin 2015

Peintures de Fabrizio Ruggiero et Simon Clavière-Schiele, et photographies de Marc Riboud et Floriane de Lassée.
Elégantes, passionnées, insoumises, combattantes, nobélisées, adulées parfois sacrifiées, toutes sont des femmes d’exception.
Certaines célèbres, telles celles qui figurent dans la galerie de portraits peints par Fabrizio Ruggiero, d’autres de simples anonymes, aussi ordinaires qu’extraordinaires, et qui au quotidien portent la moitié du Ciel, telles les femmes photographiées par Marc Riboud, Floriane de Lassée et la grande peinture de Simon Clavière-Schiele.


Aussie Ose: une exposition sur l'Australie
Du 13 octobre au 28 février 2015

On a tous une image de l’Australie ancrée dans nos têtes: un kangourou, le rocher d’Ayers Rock,l’Opéra de Sydney… Mais au-delà de ses paysages contrastés et de son gigantisme singulier, elle est aujourd’hui sur le devant de la scène grâce à son «lifestyle». Que ce soit Melbourne, Sydney ou Adélaïde, elles figurent en tête de liste au classement des 10 villes les plus agréables à vivre.Surnommée familièrement Aussie voire même Oz pour les plus pressés, cette terre du bout du monde qui attire, fascine et surprend sera représentée à travers les yeux de 5 artistes exposés à La Maison de l’Océanie: Laura Acquaviva, Agnes Samour, Mathew Thoday, Isabelle Boreham.

Exposition 2013

Mélanésie prodigieuse Arts océaniens, univers tribal
Du 10 septembre 2013 au 22 février 2014

La Maison de l’Océanie vous propose une exposition sur la prodigieuse richesse culturelle de la Mélanésie. Des tambours du Vanuatu aux écorces sculptées de Papouasie-Nouvelle-Guinée, ce voyage au cœur du Pacifique vous plongera dans l’univers tribal de peuples anciens. Chaque œuvre est porteuse de sens, liée à des croyances, des rites et des traditions de la région ou du pays dont elle provient. Une série de clichés du photographe Eric Lafforgue sur la vie tribale au Vanuatu viendra étayer la collection afin de mieux comprendre cette région du monde.

Expositions 2012

Prix de la photographie des Maisons du Voyage 2012
Du 27 décembre 2012 au 19 janvier 2013

Depuis 20 ans Les Maisons du Voyage ont vu naître une communauté de voyageurs qui a fait du voyage un art de vivre. Un style, un état d’esprit qui ont profondément renouvelé les codes des agences de voyages. Inspirés par un public cultivé et indépendant, exigeant et esthète, nos catalogues comme nos lieux ou nos sites internet ont toujours privilégié l’image. Des grands maîtres tel Marc Riboud à des talents parfaitement inconnus, nos pages s’enrichissent chaque jour d’instantanés de voyage envoyés par nos clients. De cette expérience est née l’idée de ce Prix.

Organisé pour la première fois du 18 septembre au 21 octobre 2012 via notre page Facebook, le Prix de la Photographie des Maisons du Voyage donne lieu à une exposition exceptionnelle dans nos 3 agences de voyages situées autour de la place Saint Sulpice.

Sur le thème des horizons lointains, un jury de professionnels renommés (François Hébel, directeur des Rencontres de la photographie d’Arles, Daniel Leconte, réalisateur et producteur de Doc en stock et Patricia Tartour, PDG et fondatrice des Maisons du Voyage) a désigné la photo qui remporte le prix du jury ainsi que les meilleures photos de ce prix parmi des milliers de clichés participants. Le prix du public est également exposé.


Ce sont ces meilleurs clichés que nous vous proposons de découvrir dans cette exposition qui vous emmènera aux quatre coins du globe.

 


Peinture du désert central Australien, 40 ans après Papunya
Du 8 octobre 2012 au 15 mars 2013

La Maison de l’Océanie vous propose son exposition d’art aborigène : " Peinture du désert central Australien ", une découverte de cette culture millénaire à travers l’expression artistique d’une dizaine de communautés du centre rouge. Des artistes établis tels que Ningura Naparrula, Thomas Tjapaltjarri, Michael Nelson Jakamarra, Dorothy Napangardi, Linda Syddick, Maureen Hudson Nampinjimpa ou Kathleen Petyarre partagerons leur traditions ancestrales à travers leurs œuvres (peintures sur toile).

La peinture Aborigène est, paradoxalement, l’une des plus anciennes traditions artistiques de notre planète et, l’un des derniers mouvements d’art moderne. L’art aborigène contemporain, ou «dot painting » témoigne d’une richesse culturelle qui ne fut exposée sur des supports durables qu’en 1971 à Papunya. 40 ans plus tard, cette tradition pointilliste prend toujours ses racines dans une dimension parallèle appelée « Le temps du rêve » et s’est étendue à de nombreuses communautés du désert central.

Pour promouvoir l’art Aborigène, La Maison de l’Océanie ne fera aucun bénéfice sur les ventes de cette exposition, souhaitant ainsi garantir un revenu aux différents artistes et communautés exposés.

crédits photos : Loic Repiquet

 

Expositions 2011

Impressions polynésiennes
Du 28 septembre au 9 décembre 2011

« Certains voyages ne sont pas comme les autres. Nous nous doutions que partir en Polynésie serait une expérience bouleversante. Pas à ce point là. C’est à l’occasion de l’année de l’Outre-Mer que le projet a pris forme. Pour cette première prise de contact nous poserons nos sacs à Tahiti d’abord, puis nous pousserons jusqu’aux îles Marquises « la terre des hommes », ensuite ce sera Bora-Bora, la perle du Pacifique, à la beauté envoutante, Raiatea, l’île sacrée des Polynésiens, chef lieu des Iles-sous- le -Vent et rendez-vous incontournable des navigateurs du monde entier, Taha qui produit la meilleure vanille du monde, berceau des fameuses perles de Tahiti... »


L’exposition « Impressions Polynésiennes » vous invite à travers les images de Ferrante Ferranti et les textes d’Alexandra d’Arnoux et d’Isabelle Lefort à découvrir les différents visages de la Polynésie.

Un autre regard.

 

 

 


L'art primitif Papou
Du 7 février au 24 mai 2011

Objets rituels ou usuels, masques, costumes et ornements...chaque œuvre est porteuse de sens, liée à l’univers religieux et aux rites et traditions de la région dont elle provient. C’est comme un message, dont le sens varie selon les matériaux, les couleurs et les formes utilisés. Encore souvent méconnu et longtemps resté dans l'ombre de l'art africain, cette exposition ouvre la porte de l'art primitif océanien.

David et Amélie Godreuil ont découvert l’univers de la Papouasie-Nouvelle-Guinée lorsqu’ils vivaient à Nouméa en Nouvelle-Calédonie. C’est après de nombreux aller-retour aux pays des hommes plumes, qu’ils ont ouvert en 2001, une galerie d'art tribal océanien. Aujourd’hui, de retour en métropole, à Louannec en Bretagne, Amélie et David continent leur galerie d’art pour faire connaître toute la richesse artistique et culturelle de ce pays lointain et mystérieux qui les passionne toujours autant.

« Certains objets sont anciens, d'autres récents. Certains sont faits par eux pour eux, d'autres par eux pour nous. Certains viennent d'endroits lointains et difficiles d'accès, d'autres sont aisément accessible. Certains sont communs et d'autres infiniment plus rares. » David Godreuil.